Rechercher
  • Émilie

LE SAVIEZ-VOUS ???

DerniĂšre mise Ă  jour : 9 avr. 2021

💡 Le saviez vous ?

Demain soir au Conseil Municipal 2 motions vont ĂȘtre dĂ©battues en fin de sĂ©ance dont une trĂšs importante intitulĂ©e Motion « Hercule ».

Pourquoi une Motion et en quoi consiste réellement le projet « HERCULE » ?


📍une motion est une action Ă©crite et motivĂ©e contre un projet, entreprise par des associations, collectivitĂ©s, organisations syndicales, mouvements politiques ...pour alerter l’opinion publique sur un sujet d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Les rĂ©dacteurs de ces Motions, pour faire pression contre l’instigateur du projet initial, peuvent inviter les collectivitĂ©s Ă  prendre une prise officielle de position pour faire « poids ». Notre commune a Ă©tĂ© sollicitĂ©e. La Motion « HERCULE » sera soumise au vote demain soir lors du Conseil.


📍 Le projet HERCULE (nom de code du projet de dĂ©mantĂšlement d’EDF est nĂ© en 2018). Plusieurs Motions ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©es et argumentĂ©es (FĂ©dĂ©ration Nationale des collectivitĂ©s concĂ©dantes et rĂ©gies, syndicats dĂ©partementaux et rĂ©gionaux d’énergie et de distribution d’électricitĂ©, organisations syndicales, reprĂ©sentants du personnel des structures, Ă©lus de diffĂ©rents groupes politiques) pour bloquer les tractations avec la commission europĂ©enne.

EDF enregistre des pertes considĂ©rables pour l’entretien de son parc nuclĂ©aire et notamment la vente (encadrĂ©e) Ă  prix bas de l’électricitĂ© provenant du nuclĂ©aire Ă  ses concurrents tout en devant investir dans le dĂ©veloppement des Ă©nergies renouvelables (via sa filiale EDF ER) pour rattraper ses concurrents : Ă©nergies solaires et Ă©oliennes promises Ă  une croissance rapide dans la course pour la transition Ă©nergĂ©tique.

Pour trouver de l’argent et par consĂ©quent les investisseurs : une solution : sĂ©parer les branches dĂ©ficitaires de celles rentables qui amĂšneront des capitaux.

Ce projet ou plan consiste donc à séparer EDF en 2 voire en 3 entités distinctes :

EDF BLEU (nuclĂ©aire et le rĂ©seau de transport de l’électricitĂ©) largement dĂ©ficitaire par le dĂ©mantĂšlement des centrales, le traitement des dĂ©chets, la sĂ©curisation des rĂ©acteurs, dĂ©tenu Ă  100% par l’Etat ;

EDF AZUR qui conserverait l’HydroĂ©lectricitĂ©, notamment les barrages et dont les concessions se terminent en 2023 (ouverture Ă  la concurrence si entitĂ© distincte). En pourparlers : Etat ou entitĂ©s privĂ©es (actionnaires). Or les barrages permettent de rĂ©guler le marchĂ© de l’énergie en les mettant en service au moment des pics de consommations.

Et

EDF VERT (Ă©nergies renouvelables, vente et distribution d’électricitĂ©, activitĂ©s de commercialisation – La branche rentable d’EDF via sa filiale EDF EN – trĂšs prisĂ©e par les investisseurs et la croissance promise par ces activitĂ©s et qui, par consĂ©quent, sera ouverte Ă  un actionnariat privĂ© massif (fonds de pensions) Ă  hauteur de 35% mĂȘme si l’état dans un premier temps dit rester majoritaire !

Si ce projet gouvernemental se concrĂ©tise : cela affectera considĂ©rablement la qualitĂ© des services publics de distribution, conduira Ă  un renchĂ©rissement du prix de l’électricitĂ© pour financer le versement des dividendes aux actionnaires privĂ©s (privatisation des bĂ©nĂ©fices et menace de l’emploi), pĂ©nalisera les consommateurs, accentuera l’inĂ©galitĂ© des dessertes, creusera la prĂ©caritĂ© Ă©nergĂ©tique des mĂ©nages les plus pauvres.


« HERCULE » est la consĂ©quence d’un soutien obstinĂ© « quoi qu’il en coute » du gouvernement.

AprĂšs les privatisations des branches dĂ©ficitaires du transport SNCF, des autoroutes, de France Telecom, l’état va conserver les pertes (donc nous) et ouvrir le marchĂ© Ă  concurrence des activitĂ©s rentables comme les Ă©nergies renouvelables.

Actuellement :

- intenses transactions avec la commission européenne qui est favorable au démantÚlement et veille au strict respect de la concurrence en ignorant totalement les enjeux économiques, sociaux et écologiques.

- lobbying des GAFAT (Google, Microsoft, Amazon... les nouveaux maĂźtres du monde) dont certains sont dĂ©jĂ  fournisseurs d’électricitĂ© surveillent de prĂšs ce projet pour entrer dans le capital et avoir la main mise sur l’électricitĂ© produite par les Ă©nergies renouvelables.


Quels sont les dangers :

Fin du service public, ArrivĂ©e des GAFAT puissants consommateurs d’électricitĂ© qui veulent se donner une bonne image pour oublier qu’ils sont les principaux pollueurs par leurs activitĂ©s (extraction de minerais). Leurs souhaits : se partager le marchĂ© des Ă©nergies renouvelables et la revente d’électricitĂ©.

Si vous souhaitez contribuer et lutter contre le dĂ©mantĂšlement d’EDF et ainsi dĂ©fendre le service public une pĂ©tition est en ligne. Merci.


Pour une énergie publique : pétition : https://energie-publique.fr/


https://energie-publique.fr/?fbclid=IwAR1XZqaUsY37HN1lCvn2btgyxArmL-w6p7wpmDVKkKJPDBU4-gzNsIZORPE

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Sommes-nous Ă©garĂ©s dans un monde qui se dĂ©shumanise ? Sommes-nous les acteurs ou les victimes ? Ou les deux Ă  la fois ? ​Avec recul, quittons la scĂšne de ce thĂ©Ăątre et installons-nous comme spectateur